Post

FORMTEXX et ces nouvelles façaces à double courbure: terrain vague entre la technologie et la conception

parametric design, architecture and art

formtexx

formtexx_building_centre

Hugh vient de glisser sur ma table un article sur un produit assez incroyable qui s”appelle FORMTEXX et qui devrait démarrer en 2010.
Il s”agit d”une procédure de fabrication pour des façades à double courbure apparentement assez innovatrice, inspirés des techniques utilisées dans le formage des panneaux de carrosserie automobile.

Comme il est expliqué ici (en anglais), selon un des “inventeurs”, ce système permettrait aux architectes de concevoir finalement (??) des formes libres que jusqu”aujourd”hui aurait été irréalisable, au moins à un prix raisonnable. Bon…après il faudra voir: la sortie de la première machine capable de produire ces pièces est prévue pour avril 2010. A ce moment on sera curieux d”aller cherche si vraiment ce procédé est vraiment révolutionnaire.

Mais au delà de ce produit en particulier, l”idée même de pouvoir virer d”un coup toute une série de contraintes technique provoque une série de réflexions intéressantes. A HDA la géométrie et la developpabilité des surfaces est un sujet de discussion presque quotidien (voir ce script téléchargeable). Juste aujourd”hui, par exemple, on a découvert le  super interessant THE GEOMETRY OF BENDING que je conseil à tout ces qui s”intéressent au sujet.

Dans la majorité des projets que nous étudions (ci-dessus les photos de notre prototype de façade pour la philarmonie de Paris de Jean Nouvel ), il y a cette question de géométrie de surfaces et de オンライン カジノ leur développement, qui n”est pas qu”une question particulière d”un domaine de réflexion plus vaste: celui de la transformation de l”idée d”architecture en construction, soit le passage d”un monde imaginaire – celui de la conception – à un monde sensible – celui des matières et de forces de la nature -.

Ce qu”on a experimenté est que souvent la contrainte technique est un moyen pour chercher des meilleurs solutions, et l”architecture en résulte souvent ameliorée ou en tout cas positivement perturbée. Les limites technologiques representent alors une inspiration? Je ne crois pas…
Je pense plutôt que la technologie, au fur à mesure, nous oblige à une honnettete croissante, une sorte de purisme dans la creation. La multiplication des possibilités, le possibilité de choisir la complexité comme modele, implique une recherche et un affinement des repérés architecturales…, un choix selectif entre ce qui est temporaire et ce qui est permanent…

TRIANGLES

http://www.dezeen.com/2010/01/20/pylons-of-the-future-dancing-with-nature-by-hugh-dutton-associes/
4 comments
    • ying
    • January 22, 2010, 2:24 AM

    j’apprécie la technologie qui a beaucoup aidé à l’imagination et la réalisation architecturales. mais si on se limite par la technologie/technique, je ne pense pas qu’on peut continuer à se définir comme architecte. La pensée ne peut pas être remplacée, chercher la solution la plus simple et pure au problème complexe urbain/humain, d’après-moi,c’est notre métier d’architecte.

    • admin
    • January 22, 2010, 7:25 AM

    Ying, merci beaucoup pour ton commentaire.
    Je suis tout à fait du même avis que toi. Tu trouve que l’article a une position en contraste avec la tienne? Je serais curieux de continuer cette discussion :)
    Ciao!

    • CAILLAUD
    • August 25, 2010, 5:13 PM

    Bonjour
    Pourriez vous m’envoyer une documentation
    Avec mes remerciements
    ARCELORMITTAL STAINLESS
    Olivier CAILLAUD
    BP1
    71130 GUEUGNON – FRANCE

  1. Bonjour Caillaud,
    pour la documentation, je crois que le mieux serait de la demander directement à FORMTEXX: leur site est http://www.formtexx.com/

    Merci pour votre intérêt,
    Francesco