Archive

ENTRETIENS

parametric design, architecture and art

3469587258_71e077ec33_b
Stonehenge, England (“Arché”) – Photo: chrisangle, Flickr

………
Questo post, in francese, è accompagnato da tre video, un PDF e altri contenuti in italiano
Ce post, en français, est accompagné par des videos, un PDF,  et d’autres contenus en italian
……

Nous reprenons notre cycle d’entretiens autour des sujets de l’architecture, l’ingénierie, la complexité et l’innovation.
Après des architectes, designers, artistes, c’est maintenant le tour d’un philosophe.
J’ai rencontré Lorenzo Giacomini au Politecnico di Milano en avril 2010 en occasion de la conférence Urban Hybridization, organisé par le prof. Zanni.

Avec le groupe #thinkark, nous avions était invité pour présenter l’article URBAN APERTURE(S) >< POROSITY AS A NEW MODEL FOR HYBRID PUBLIC SPACE. Par ailleurs vous avait peut-être vu notre série de posts sur l’architecture hybride, dans lesquelles nous avons raconté l’intervention de Lorenzo à la conférence, qui “a su expliquer comment, aujourd’hui, la notion d’hybride ne se réduit pas à un critère esthétique, mais elle s’affirme comme une véritable catégorie ontologique, c’est à dire une “propriété générale de tout ce qui est”. L’hybridation n’est pas alors qu’une spéculation ou bien une simple lecture du réel, mais elle constitue plutôt une caractéristique du monde contemporain.”

Dans l’entretien, réalisé par skype entre Milan et Paris, il revient sur ce point. Dans l’extrait ci-dessous, Lorenzo nous explique – en italien – comment et pourquoi l’hybridité semblerait être une caractéristique structurante de la discipline architecturale.

READ MORE

lanzarote

Manuele Baldoni est peintre, photographe, et ex-étudiant d’architecture. Après un architecte, une réalisatrice, un designer, une urbaniste et un jeune architecte, un artiste va répondre à nos 4 questions sur le rapport entre architecture et ingénierie.

A) Quel est, dans ta vision, le rapport entre l’architecture et l’ingénierie?

Pour moi l’architecture et l’ingénierie ces sont comme une femme et un homme mariés. J’aime imaginer l’architecture comme quelqu’un de libre et aléatoire et l’ingénierie comme un mari rigoureux.
Paul Geraldy
disait que “il faut se ressembler un peu pour s’entendre, mais qu’il faut être un peu différent pour s’aimer”. C’est comme-ça que je conçois le rapport entre l’architecture et l’ingénierie.
Dans ce rapport, chaque une de deux partie veut se compléter elle-même par l’autre, dans un échange d’énergie continu. Comme Hugh Dutton a déjà dit, pour moi aussi la situation actuelle de la profession témoigne, sauf certaines exceptions, d’un état de crise de ce couple. Les deux partenaires s’éloignent et veulent exercer un pouvoir sur l’autre, ce qui provoque une maladie dans la relation. Les amoureux deviennent ainsi deux monstres qui se font la guerre.

the big real - awful silence_small

Manuele Baldoni > "THE BIG REAL - awful silence" acrilico su stoffa e legno 2x30x40 

READ MORE

Après avoir interviewé notre directeur d’agence Hugh Dutton, la réalisatrice-architecte Morena Campani, le designer et créateur d’architectures Jacques Famery, et l’urbaniste 2.0 Concetta Sangrigoli, aujourd’hui c’est un jeune architecte, Léopold Lambert, qui répond à nos questions sur l’architecture, l’ingénierie, l’innovation, le futur.

Vous pouvez voir ses travaux ici, et lire le blog boiteaoutils où il écrit avec Martial Marquet, un des blog d’architecture français (bien que rédige en anglais) les plus intéressants en France.

_00

 CI-DESSOUS : Workshop Peter Macapia / ESA 2006<br />Léopold Lambert, Martial Marquet, Charles-Edmond Henry, Antoine Sarrat

Vu que l’entretien a été réalisé par mail, il n’y aura pas de vidéo. Je vais par contre l’accompagner avec des images que ces textes de Léopold m’ont inspiré.

A) Quel est, dans ta vision, le rapport entre l’architecture et l’ingénierie?
Afin de répondre a cette question, il convient de définir ce que l’on entend par ingénierie. Si je définis ici l’ingénierie comme la discipline qui tente à rationaliser, diagrammatiser, optimiser l’espace alors, dans ma vision, l’architecture se doit de tenter d’évoluer a l’opposé de cette discipline.

3029164161_dae08a1591_b

Diagramme des forces pour un skylight / études: HDA | Hugh Dutton Associés

Bien sûr, les architectes auront sans doute toujours à faire des concessions a la technocratie, néanmoins, lui résister –et sans doute lui résister avec son propre langage, ses propres symboles- me semble être une attitude libératrice.

READ MORE

Microsoft PowerPoint - imaginario_hyperurbain2

En occasion de la publication imminente de son article “Construis ta ville toi-meme!” dans un magazine toute nouvelle et “top-secret” pour le moment, nous avons rencontré Concetta Sangrigoli, architecte-urbaniste 2.0, pour notre entretien sur l’architecture et l’ingenierie.

A) “Quel est, dans ta vision, le rapport entre l’architecture et l’ingénierie?”

Concetta est une de ces architectes qui aiment se situer à mi-chemin entre plusieurs domaines. Elle propose une approche mutli-facette de l’intervention architecturale. Elle voit l’architecte comme un non-spécialiste qui coordonne les métiers plus tectoniques, qui ne peuvent pas se limiter au domaine de la construction – voir le mouvement #thinkark.
C’est pourquoi elle travaille avec des sociologues, des specialistes des medias et, bien sur, avec les citoyens. Pour elle, “l’architecture est la recherche de solutions simples à des problèmes complexes”, une definition qui a toujours été mis en avant dans le discours teorique de l’agence Ecosistema Urbano, que nous avions déjà mentionné ici.

Lors de notre rencontre précédente, en occasion du CartoCamp à la cantine, j’avais beaucoup apprécié l’ironie avec laquelle CS avait parlé de ces architectes qui pensent encore que l’architecture consiste dans le dessin de jolies façades…

READ MORE

sensorielle

/
/
/
Les propos suivants ont été remaniés en occasion du nouveau blog de Jacques Famery. Vous pouvez consulter la nouvelle version du texte à l’adresse suivant > famery.fr/extraits-partiels-dune-interview
/
/
/

“Je voudrais préciser aux ingénieurs que lorsque on voit un squelette, cela veut dire que la personne est morte. Pour l’architecture, c’est pareil…”
Ainsi Jacques Famery avait commencé son discours devant un jury d’ingénieurs le jour de ma soutenance de diplôme d’architecture-ingénierie en Italie (images ci-dessus). Il était invité spéciale de l’école Polytechnique de Ancone et devant sa provocation intelligente, le public était partagé.

Aujourd’hui nous le rencontrons pour lui poser nos 4 questions concertant l’architecture, l’ingénierie, la complexité et le monde contemporain.
Jacques Famery est designer, créateur d’architecture, ancien enseignant à L’Ecole d’Architecture de Paris La Villette où il a développé une théorie sensorielle de l’enseignement architectural. Il est aussi auteur de la celebre chaise Kaleidoscope, dont la conception est particulierement proche à notre demarche d’agence d’architecture ( la forme EST la structure, ou STRUCTURE FOLLOWS FORM).
xxx

A) “Quel est, dans ta vision, le rapport entre l’architecture et l’ingénierie?”

JF déclare la nécessité de séparer radicalement le processus de la pensée technique (rationnel et mécaniste) et le processus de la pensée architecturale (qui est d’ordre sensible). Dans ce sens, nous subissons quelque part l’héritage du “constructivisme” et du fonctionnalisme modernes qui a célébrent une approche technique et productiviste à l’architecture (nous avions déjà fait référence ici à la machine à habiter de Le Corbusier).

READ MORE

Nous avions parlé en italien de notre rencontre avec Morena Campani, une architecte-réalisatrice qui travaille dans son Cabinet Projets Culturels, avec qui nous avons au projet de film-documentaire sur le quotidien et l’innovation culturelle en architecture ( Big Brother de l’architecture? ). Elle a eu la chance de travailler en tant qu’architecte avec Dario Fo, et maintenant elle se dédie à une recherche artistique autour des questions du vide en architecture et de la relation espace-temps.

READ MORE

Hugh Dutton est le premier architecte à répondre à la série de 4 questions que nous souhaitons utiliser comme outil de recherche atour des questions de l”architecture, l”ingénierie, la culture complexe contemporaine et la figure de l”architecte dans le future.

L”idée est d”interviewer des personnalités différentes liées au monde de l”architecture, du projet, de la construction, afin de pouvoir construire un débat ouvert sur ces sujets.

Hugh, directeur de notre agence, propose une interprétation relationnelle des spécificités de l”architecture et l”ingénierie. En citant des exemple tels que Brunelleschi (l”homme architecte et ingénieur au même temps), il expose son regard critique envers l” “état d”éloignement” de ces deux professions, “comme un couple dont les partenaires ne se parlent plus” et il explique comment à l”agence nous travaillons ensemble, architectes et ingénieurs, avec la vision d”une réconciliation de la créativité avec la technique.

READ MORE