Post

BIOTHING , ces jeunes architectes de la révolution numérique

parametric design, architecture and art

La semaine dernière j’ai eu la chance, grâce à Benjamin du LABOMEDIA, de participer au vernissage de l’exposition BIOTHING au Frac Centre d’Orléans.

“Alisa Andrasek,” fondatrice de BIOTHING, “fait partie de cette jeune génération d’architectes (Peter Macapia, Xefirotarch, OCEAN, EZCT, Georges Legendre, Gramazio & Kohler, Materialecology…) qui expérimente le potentiel des outils informatiques et dont témoigna en 2003 l’exposition Architectures Non-Standard au Centre Pompidou. La révolution numérique a modifié toute l’économie de la production architecturale, depuis la conception jusqu’à la réalisation. L’ordinateur permet à présent de calculer et générer des formes à partir de codes et de données paramétriques, et l’on peut produire à une échelle industrielle des objets pourtant uniques, grâce aux machines à commandes numériques.”


Dans notre agence, ce lien entre le dessin automatique et la production industrielle est particulièrement d’actualité. Nous avons eu moyen d’expérimenter que aujourd’hui produire des pièces différentes les unes des autres n’est pas beaucoup plus cher que de faire des pièces standard. Pour arriver à cette conclusion, travailler sur le projet du Louvre (avec Rudy Ricciotti e Mario Bellini) a été fondamentale (image ci-dessous).

louvre ricciotti

Pour plus d’information sur BIOTHING vous pouvez télécharger l’intégralité du livret que je viens de citer ici.

A signaler aussi que le Centre Pompidou (desormais “followable” sur twitter) a récemment exposé les œuvres de Alisa dans le cadre de l’exposition ELLES@CENTREPOMPIDOU – blog – .

A suivre, quelques photos de l’exposition dans les locaux du Frac.
Merci Benjamin et merci  Editions HYX.

biothing_01

biothing_02

biothing_03

biothing_04

biothing_05

No comments
Submit comment
*
*