Post

Le numérique en agence d’architecture : Quelles hybridations des pratiques? 2/2

parametric design, architecture and art

Photo: Smart Building Workshop, Turin, coordinated by HDA © Jana Sebestova | fonte smartbuilding.oato.it

Nous avons évoqué, dans un premier article dédié au numérique en agence, que les acteurs de la conception sont distincts de ceux de la modélisation numérique. Cette dernière devient alors « pratique experte » à part entière.
Néanmoins, le terme « architecture numérique » renvoie à l’idée d’un entremêlement de ces pratiques. Comment « modélisation » et « conception » peuvent-elles se transformer en une activité hybride,  alors que leurs acteurs sont distincts?

 L’observation détaillée des pratiques professionnelles montre en effet que la modélisation et la conception architecturale s’entremêlent dans les agences. Cette « hybridation » résulte de la collaboration d’un groupe d’individus à la faveur de compétences diverses. Explications.

  • Pas d’individu « hybride », mais un contexte d’hybridation des pratiques

Au sein de l’agence HDA, dix collaborateurs travaillent ensemble et ont recours aux savoirs experts  de chacun. Ils créent alors, ensemble, un contexte d’hybridation des pratiques.

Chez Foster and Partners, la collaboration entre le Specialist Modelling Group (SMG) et les différentes Design Teams est un réel enjeu. Réunion, formations, mise en place d’acteurs « relais » du SMG au sein d’équipes de conception sont autant de stratégies mises en œuvre par le SMG pour collaborer efficacement avec les équipes de conception. Programmation et conception architecturale se combinent alors savamment.

Cette « hybridation » peut également s’observer ponctuellement, lors de consultations externes. Une équipe a été mise en place pour répondre aux besoins de la mission de Gehry Technologies pour le projet du musée de la culture qatarite d’AJN. Celle-ci incluait à la fois des architectes d’AJN et des spécialistes de Digital Project de Gehry Technologies. Le responsable de cette mission mandaté par  Gehry Technologies décrit, sous forme de clin d’œil, l’entremêlement des pratiques mises en place : « nous avons formé les membres de chez AJN à Digital Project, ils nous ont formé à Jean Nouvel » (Occhipinti, 2011).

  • Penser la collaboration

La collaboration ne va pas de soi (Ben Rajeb, 2011). En effet, il est souvent plus aisé de répartir les tâches entre les acteurs, chacun opérant alors dans son domaine de compétence et sur son objet. Il est plus complexe de travailler ensemble, de croiser et d’entremêler les compétences pour avancer de concert dans un projet commun.
La nécessité d’un référentiel devient alors un leitmotiv de la collaboration. On retrouve la nécessité d’une culture commune de façon récurrente dans les discours d’acteurs pris dans l’hybridation de pratiques de modélisation numérique et de conception architecturale. Ainsi, les membres du SMG se considèrent comme des « architectes + ». Xavier de Kestellier, membre du Specialist Modelling Group, qualifie ses collègues d’« architects that do programming, not programmers that work in architecture. » (Freiberger, 2007). Leur formation à l’architecture leur est indispensable pour « comprendre » les architectes, i.e. pour collaborer et concevoir à plusieurs mains.

Actuellement, le numérique est en grande partie intégré en agence comme une « pratique experte ». Favoriser la collaboration permettrait de provoquer la naissance d’une hybridité des pratiques. Se former et s’informer est donc indispensable.

Merci à tous les architectes-ingénieurs-models managers-… qui ont répondu à mes questions.

Références :

Ben Rajeb, 2011. “Colaboration, coopération ou participation?” in DNArchi http://dnarchi.fr/collaboration/collaboration-cooperation-ou-participation/  (consulté le 11-01-2012)

Freiberger M., (2007), “Perfect buildings: the maths of modern architecture” in 1997- 2009 Millenium Mathematic Project, University of Cambridge.

Lecourtois Caroline, Guéna François, de Boissieu Aurélie, 2010 . « Conception architecturale et nouvelles activités expertes », Journées du pôle Ville et Territoire de l’Université Paris Est, Paris.

Occhipinti Edmondo, 2011. Communication lors de la conférence Formes complexes 2.0 juin 2011, ENSAPLV. Paris

http://www.fosterandpartners.com/Data/WayWeWork.aspx

 

Ce billet a été écrit par Aurélie de Boisieu, auteur invité sur complexitys. com

Doctorante en Architecture spécialisée sur la Modélisation Paramétrique, Aurélie a déjà publié les articles: Conception architecturale et/ou modélisation paramétrique? et Le numérique en agence d’architecture : Quelles hybridations des pratiques? 1/2

 

No comments
Submit comment
*
*