Post

Spherical dices : géométrie, forme, mouvement

parametric design, architecture and art

2510541489_eac9f5736a_o
source image: jasohill sur flickr
.

Il y a quelques jours, un ami du collectif Basurama m’a montré un dé sphérique (image ci-dessus).
Ce petit objet a de suite attiré mon attention et ça m’a pris quelques temps pour comprendre pourquoi.

Dans notre article “Pour une metodologie de la complexité” nous avions donné une nouvelle definition de la forme en architecture: “du moment où les forces naturelles entrent en jeu dans la phase de conception et cessent d’être des contraintes limitant le génie de l’architecte-artiste, la forme devient un concept clé et elle se redéfinit comme la configuration spatiale d’un corps physique qui est responsable des relations que celui-ci entretient avec l’environnement (forces mécaniques, lumières, aspects sensoriels,…).”

Ce qui est attirant dans ces dés à forme spherique est qu’ils semblent contredire cette definition car leu forme semblerait en désaccord avec leur fonction.  La wikipedia même definit un dé comme “un objet, généralement de petite taille et de forme cubique, qui permet de tirer aléatoirement un nombre ou un symbole parmi plusieurs possibilités.”

Au contraire, une sphère est une forme continue, sans arrêtes, et donc destinée à un mouvement continu: quel est le fonctionnement de ces dés sphériques? comment une sphère peut s’arrêter sur une position précise sans laisser aucun doute où ambiguïté? C’est à dire: comment une forme continue peut nous garantir des résultats discrétisés?

photo_22854_shapeways

cavité d’un dé sphérique à 3 faces | source: shapeways.com

.

La réponse se trouve à l’intérieure de la sphère, autrement dit dans sa forme invisible, cachée.

En effets, ces dés possèdent une cavité interne octaédrique dans laquelle un poids se déplace et provoque leur arrêt dans une direction parmi six. Ils nécessitent une surface plane et horizontale pour fonctionner correctement.

La page everything2.com explique cela comme il suit:

“These are dice which can be used anywhere a normal six-sided die is required. Each die is a sphere with the numbers 1 to 6 printed evenly on the surface. Inside, the die is hollow and contains a small ball bearing which falls into one of six pits. These pits are aligned with the numbers on the surface, so the weight of the ball bearing will cause one number to remain facing upwards.
Of course, the idea isn’t limited to only six-sided dice. However, adding more “sides” makes construction of such a die much more complex.
Spherical dice have no particular advantage over regular dice, and take forever to stop wobbling.”

6926276-0-large_590
cavité d’un dé sphérique à 100 faces | source: freepatentsonline.com

.

En definitive, nous pouvons affirmer que à la base de la conception d’un dé spherique se trouve une fiction formelle qui produit une certaine curiosité car son fonctionnement est detourné par rapport à celui d’un dé standard (ci-dessous) à forme polyedrique.

BluePlatonicDice

Cette fiction se base sur un’illusion perceptive, c’est à dire sur la confusion entre la forme perçue (externe) et  la forme réelle (externe plus interne).

.

.

Sur shapeways.com j’ai découvert tout un monde autour du sujet des dé non-standard qe je vous invite à découvrir ici. En particulier, le Wizard’s D6 dice ci-dessous est assez étonnant.

Wizard's D6 Dice.256

24dr5te

No comments
Submit comment
*
*