Archive

Tag:
ingenieur

parametric design, architecture and art

IMAGE ABOVE: cover of the book “Traces of Peter Rice”, a collaboration between Arup, Culture Ireland, the Centre Culturel Irlandais and the Irish Office of Public Works. Edited by Kevin Barry and published by Lilliput Press.

We are proud to announce Hugh Dutton‘s contribution to the book “Traces of Peter Rice” exploring the designs of this pioneering structural engineer, his life and work.

READ MORE

Mes valises sont prêtes, mes idées en place, mon ordinateur chargé… J’embarque pour l’aventure complexitys.com ! Comme nouvel arrivant, je vais m’atteler au difficile exercice des présentations.

Benoit Sallé, je suis étudiant en 5ème année d’architecture à Rennes, ce qui marque la fin de mon double cursus ingénieur/architecte. Ayant toujours hésité entre les deux, et les écoles m’ayant donné l’opportunité de les concilier, je me suis engagé dans cette formation. J’ai obtenu mon diplôme d’ingénieur à l’INSA de Rennes, département Génie Civil et Urbain, en 2010, en même temps que ma 3ème année d’architecture. Puis j’ai continué, et me voilà « presque » architecte.

READ MORE

photo ci-dessus: modèlisation paramétrique pour le projet JIANG TAI WINTER GARDEN

Nous présentons aujourd’hui un article de Aurélie de Boissieu, une doctorante qui travaille sur la modélisation paramétrique.
Nous remercions énormément sa contribution à ce blog. Pour nous, le travail en réseaux avec des étudiants, des chercheurs et des différents professionnels est un point fondamentale de notre demarche.

“Travailler de façon ouverte avec nos lecteurs”, voici en quelques mots l’enthousiasmante – et réussie – intention du blog d’HDA complexitys.com dont je me réjouis d’ajouter “mon papier” à l’édifice. Doctorante à l’Ariam-Larea, j’ai été amenée, naturellement, à rencontrer HDA lors de mes recherches. En effet, les agences qui utilisent la modélisation paramétrique et/ou la programmation ne sont pas si nombreuses ; celles qui ouvrent leurs portes le sont encore moins. Je les remercie aujourd’hui de m’accueillir et espère pouvoir, à mon tour, travailler de façon ouverte.

J’approche les usages de la modélisation paramétrique, dans le cadre de ma thèse, d’un point de vue cognitif. Autrement dit, je m’interroge sur les opérations mentales mises en œuvre par un architecte lorsqu’il utilise des environnements de modélisation paramétrique. Ce sujet cherche à mettre en lumière les liens cognitifs entre modélisation paramétrique et conception architecturale, objets encore mal connus des architectes.

READ MORE

Nous recherchons un ingenieur pour avec experience de 2 ans. Ci-dessous tout les details.
N’hésitez pas à nous contacter si vous êtes interessés.
Annonce Emploi Ingenieur

READ MORE

ragn

Modèle Rhinoceros (image du dessus) et Modèle Straus7 (image du dessous)
images: HDA | Hugh Dutton Associés
projet: Philarmonie de Paris, arch: Jean Nouvel
____________________________________________________________________

Comme nous avons déjà introduit jeudi dernier, le processus  de conception que nous développons dans l’agence  s’appuie sur des aller-retours constants entre différents outils de travail. Les logiciels de dessin 3D (Rhinoceros, Autocad), les croquis, les maquettes physiques, les logiciels de calcul de structures (Straus7), les outils de paramétrisation (RhinoScript, Grasshopper et API de Straus7) sont ainsi utilisés simultanément. Chacun de ces instruments représentent des modèles capables à la fois de simuler la réalité et de provoquer – stimuler – le processus créatif.

READ MORE

Le jeudi 6 Mai 2010 a lieu une conférence animée par Hugh Dutton à l’EPF, école d’ingénieurs à Sceaux, au Sud de Paris. Cette conférence est organisée par Marie-Thérèse Auclair, responsable de l’option “Mécanique des Matériaux et des Structures”.

Hugh Dutton animera principalement la conférence. J’interviendrai plus personnellement pour parler de la passerelle de La Roche sur Yon, en Vendée, qui a été inaugurée le 6 Février 2010. Le dossier de presse de cet ouvrage a déjà été publié lors d’un précédent post sur le blog.

Lors de mon intervention, je m’appuierai sur le support power point qui suit :
Conference EPF: Réalisation de la Passerelle de La Roche sur Yon

READ MORE

un post rapide pour montrer les références de cette semaine de l’ agence:

Eladio Dieste , 10 décembre 1917, 29 juillet 2000) est un ingénieur et architecte uruguayen.
c’est celui qui a su, apres Gaudi, utiliser l’arc caténaire et les voûtes gaussienne, pour construire de coques minces pour toitures, en simple épaisseur de la brique, et qui tire sa rigidité et sa résistance à partir d’une double courbure qui résiste au flambement.

READ MORE

Microsoft PowerPoint - imaginario_hyperurbain2

En occasion de la publication imminente de son article “Construis ta ville toi-meme!” dans un magazine toute nouvelle et “top-secret” pour le moment, nous avons rencontré Concetta Sangrigoli, architecte-urbaniste 2.0, pour notre entretien sur l’architecture et l’ingenierie.

A) “Quel est, dans ta vision, le rapport entre l’architecture et l’ingénierie?”

Concetta est une de ces architectes qui aiment se situer à mi-chemin entre plusieurs domaines. Elle propose une approche mutli-facette de l’intervention architecturale. Elle voit l’architecte comme un non-spécialiste qui coordonne les métiers plus tectoniques, qui ne peuvent pas se limiter au domaine de la construction – voir le mouvement #thinkark.
C’est pourquoi elle travaille avec des sociologues, des specialistes des medias et, bien sur, avec les citoyens. Pour elle, “l’architecture est la recherche de solutions simples à des problèmes complexes”, une definition qui a toujours été mis en avant dans le discours teorique de l’agence Ecosistema Urbano, que nous avions déjà mentionné ici.

Lors de notre rencontre précédente, en occasion du CartoCamp à la cantine, j’avais beaucoup apprécié l’ironie avec laquelle CS avait parlé de ces architectes qui pensent encore que l’architecture consiste dans le dessin de jolies façades…

READ MORE

sensorielle

“Je voudrais préciser aux ingénieurs que lorsque on voit un squelette, cela veut dire que la personne est morte. Pour l’architecture, c’est pareil…”
Ainsi Jacques Famery avait commencé son discours devant un jury d’ingénieurs le jour de ma soutenance de diplôme d’architecture-ingénierie en Italie (images ci-dessus). Il était invité spéciale de l’école Polytechnique de Ancone et devant sa provocation intelligente, le public était partagé.

Aujourd’hui nous le rencontrons pour lui poser nos 4 questions concertant l’architecture, l’ingénierie, la complexité et le monde contemporain.
Jacques Famery est designer, créateur d’architecture, ancien enseignant à L’Ecole d’Architecture de Paris La Villette où il a développé une théorie sensorielle de l’enseignement architectural. Il est aussi auteur de la celebre chaise Kaleidoscope, dont la conception est particulierement proche à notre demarche d’agence d’architecture ( la forme EST la structure, ou STRUCTURE FOLLOWS FORM).

A) “Quel est, dans ta vision, le rapport entre l’architecture et l’ingénierie?”

JF déclare la nécessité de séparer radicalement le processus de la pensée technique (rationnel et mécaniste) et le processus de la pensée architecturale (qui est d’ordre sensible). Dans ce sens, nous subissons quelque part l’héritage du “constructivisme” et du fonctionnalisme modernes qui a célébrent une approche technique et productiviste à l’architecture (nous avions déjà fait référence ici à la machine à habiter de Le Corbusier).

READ MORE

You can find an English report about this footbridge here.

Voici un post pour essayer de retranscrire l’expérience que nous avons vécue sur le chantier lors des opérations de pose et de montage de la passerelle de La Roche sur Yon au-dessus des voies de chemin de fer, pendant deux nuits et deux jours, dont nous avions déjà dit ici. Cette opération venait finaliser un projet dont la conception architecturale (groupement Hugh Dutton AssociésBernard Tschumi urbanistes Architectes), les études d’ingénierie (HDA) et la fabrication (Renaudat Centre Constructions) se sont déroulées sur plus de deux ans à partir de la phase de consultation des entreprises. Quelques travaux secondaires liés à l’habillage de la passerelle ou aux reprises éventuelles, ainsi que des épreuves de charge validant les calculs sur le comportement global de l’ouvrage restent encore à faire.

READ MORE