Archive

Tag:
numerique

parametric design, architecture and art

C’est l’art de faire de faire des images par le calcul.

.imgsmall117

On peut le comprendre dans un sens très strict, comme le font les algoristes, en exigeant qu’il n’y ait rien d’autre que le calcul, ou tolérer que le calcul brut soit suivi de retouches diverses dans des logiciels graphiques, voire intégré à des photo-montages. Il est évident qu’aucune école artistique ne peut conserver bien longtemps de frontière bien rigoureuse et qu’il y aura toujours quelqu’un pour mélanger les genres.

READ MORE

Microsoft PowerPoint - imaginario_hyperurbain2

En occasion de la publication imminente de son article “Construis ta ville toi-meme!” dans un magazine toute nouvelle et “top-secret” pour le moment, nous avons rencontré Concetta Sangrigoli, architecte-urbaniste 2.0, pour notre entretien sur l’architecture et l’ingenierie.

A) “Quel est, dans ta vision, le rapport entre l’architecture et l’ingénierie?”

Concetta est une de ces architectes qui aiment se situer à mi-chemin entre plusieurs domaines. Elle propose une approche mutli-facette de l’intervention architecturale. Elle voit l’architecte comme un non-spécialiste qui coordonne les métiers plus tectoniques, qui ne peuvent pas se limiter au domaine de la construction – voir le mouvement #thinkark.
C’est pourquoi elle travaille avec des sociologues, des specialistes des medias et, bien sur, avec les citoyens. Pour elle, “l’architecture est la recherche de solutions simples à des problèmes complexes”, une definition qui a toujours été mis en avant dans le discours teorique de l’agence Ecosistema Urbano, que nous avions déjà mentionné ici.

Lors de notre rencontre précédente, en occasion du CartoCamp à la cantine, j’avais beaucoup apprécié l’ironie avec laquelle CS avait parlé de ces architectes qui pensent encore que l’architecture consiste dans le dessin de jolies façades…

READ MORE

sensorielle

/
/
/
Les propos suivants ont été remaniés en occasion du nouveau blog de Jacques Famery. Vous pouvez consulter la nouvelle version du texte à l’adresse suivant > famery.fr/extraits-partiels-dune-interview
/
/
/

“Je voudrais préciser aux ingénieurs que lorsque on voit un squelette, cela veut dire que la personne est morte. Pour l’architecture, c’est pareil…”
Ainsi Jacques Famery avait commencé son discours devant un jury d’ingénieurs le jour de ma soutenance de diplôme d’architecture-ingénierie en Italie (images ci-dessus). Il était invité spéciale de l’école Polytechnique de Ancone et devant sa provocation intelligente, le public était partagé.

Aujourd’hui nous le rencontrons pour lui poser nos 4 questions concertant l’architecture, l’ingénierie, la complexité et le monde contemporain.
Jacques Famery est designer, créateur d’architecture, ancien enseignant à L’Ecole d’Architecture de Paris La Villette où il a développé une théorie sensorielle de l’enseignement architectural. Il est aussi auteur de la celebre chaise Kaleidoscope, dont la conception est particulierement proche à notre demarche d’agence d’architecture ( la forme EST la structure, ou STRUCTURE FOLLOWS FORM).
xxx

A) “Quel est, dans ta vision, le rapport entre l’architecture et l’ingénierie?”

JF déclare la nécessité de séparer radicalement le processus de la pensée technique (rationnel et mécaniste) et le processus de la pensée architecturale (qui est d’ordre sensible). Dans ce sens, nous subissons quelque part l’héritage du “constructivisme” et du fonctionnalisme modernes qui a célébrent une approche technique et productiviste à l’architecture (nous avions déjà fait référence ici à la machine à habiter de Le Corbusier).

READ MORE

Nous avions parlé en italien de notre rencontre avec Morena Campani, une architecte-réalisatrice qui travaille dans son Cabinet Projets Culturels, avec qui nous avons au projet de film-documentaire sur le quotidien et l’innovation culturelle en architecture ( Big Brother de l’architecture? ). Elle a eu la chance de travailler en tant qu’architecte avec Dario Fo, et maintenant elle se dédie à une recherche artistique autour des questions du vide en architecture et de la relation espace-temps.

READ MORE

head

Depuis septembre le blog est devenu un sujet à l”ordre du jour dans les réunions hebdomadaires à l”agence.
Une discussion en équipe est toujours très constructive parce que ça permet de se prendre de la distance et de se rendre compte de certains défaut assez évident et pourtant des fois difficile à voir.
Par exemple, on a remarqué que sur le blog  il manque encore un post qui met en valeur un des sujets des discussions quotidien à l”agence, c”est à dire la “matérialité” des choses, leur réalité et, par conséquence, le sujet de la lumière et sa façon de “rendre” les matériaux et le formes (L”architecture est le jeu, savant, correct et magnifique des volumes sous la lumière”).

READ MORE