Archive

Tag:
web

parametric design, architecture and art

Comme tout les jeudis, nous allons parler d’architecture Hybride. Après deux posts d’introduction au sujet (ici et ici), nous allons focaliser aujourd’hui notre discours sur les espaces hybrides, c’est à dire les espaces constitués par une couche physique (présentielle) et une couche digitale (virtuelle).

imaginario_hyperurbain2_Page_03

READ MORE

hdaparis

After a long waiting, last Friday we have finally uploaded our new website at

hdaparis.com

READ MORE

C’est l’art de faire de faire des images par le calcul.

.imgsmall117

On peut le comprendre dans un sens très strict, comme le font les algoristes, en exigeant qu’il n’y ait rien d’autre que le calcul, ou tolérer que le calcul brut soit suivi de retouches diverses dans des logiciels graphiques, voire intégré à des photo-montages. Il est évident qu’aucune école artistique ne peut conserver bien longtemps de frontière bien rigoureuse et qu’il y aura toujours quelqu’un pour mélanger les genres.

READ MORE

Microsoft PowerPoint - imaginario_hyperurbain2

En occasion de la publication imminente de son article “Construis ta ville toi-meme!” dans un magazine toute nouvelle et “top-secret” pour le moment, nous avons rencontré Concetta Sangrigoli, architecte-urbaniste 2.0, pour notre entretien sur l’architecture et l’ingenierie.

A) “Quel est, dans ta vision, le rapport entre l’architecture et l’ingénierie?”

Concetta est une de ces architectes qui aiment se situer à mi-chemin entre plusieurs domaines. Elle propose une approche mutli-facette de l’intervention architecturale. Elle voit l’architecte comme un non-spécialiste qui coordonne les métiers plus tectoniques, qui ne peuvent pas se limiter au domaine de la construction – voir le mouvement #thinkark.
C’est pourquoi elle travaille avec des sociologues, des specialistes des medias et, bien sur, avec les citoyens. Pour elle, “l’architecture est la recherche de solutions simples à des problèmes complexes”, une definition qui a toujours été mis en avant dans le discours teorique de l’agence Ecosistema Urbano, que nous avions déjà mentionné ici.

Lors de notre rencontre précédente, en occasion du CartoCamp à la cantine, j’avais beaucoup apprécié l’ironie avec laquelle CS avait parlé de ces architectes qui pensent encore que l’architecture consiste dans le dessin de jolies façades…

READ MORE

massive_unroll

Complexitys blog was conceived amid much brainstorming and deliberation, and with much enthusiasm, but with little idea of exactly which direction it would proceed in. Little more than two months after its birth and we’ve been surprised and encouraged to see the first important result of our devotion to, and investment in, an open online communication of architecture.
As Domenico Di Siena from Ecosistema Urbano Office explained in our “web for architects” training in Paris, “an architecture office’s blog is not a portfolio or a place to talk about themselves, but rather an incredibly powerful tool to create a community around the office’s activities and interests”.
Two months into the project and several blogs worldwide have begun talking about complexitys, so these words are now becoming reality.

READ MORE

Je profite d’un post recent de Domenico de Ecosistema Urbano pour parler d’un sujet qui m’est particulierement chere depuis un moment, et qui est aussi ce qui a donné comme resultat l’ouverture de ce blog. je me refere à l’identité numerique, à la communication strategique sur le web et à comment les architectes peuvent en profiter.
En general, le web est un outil de communication que, pour une agence d’architecture, presente deux caracteristique importantes:

- permet d’obtenir des resultas avec pas beacoup d’investissement d’argent et de temps (principe de micro-communication)
- presente un caractere plus horizontale que les moyens de communication traditionnelle

Ce deuxieme point amene à une reflexion importante, qui a été dernierment l’objet d’un grand debat dans la blogosphere espagnole auquel j’avais participé avec ARCHITECTURE IS NOT 2.0 (texte en espangol).

READ MORE

venezia_biennale

Di solito per viaggiare e andare a visitare una città ho sempre bisogno di una scusa.
Ad esempio Venezia. E” da qualche anno che la Biennale d”arte e d”architettura sono diventate la scusa per visitare questa bellissima città invasa dai turisti. Un poste posto bellissimo e, come direbbe questo professore, forse altrettanto inutile…? La foto qui sopra l”ho scattata nella sala centrale del Padiglione Italia ed e” forse una delle poche opere che ricordero” di questa mostra MAKING WORLDS. L”artista è Tomas Saraceno (che vi invito a conoscere con questo nuovo strumento: spezify) e la sua installazione si presenta a molteplici interpretazioni. In particolare mi è sembrato, situato nel centro nevralgico della mostra, un riuscitissimo ritratto della complessità della contemporaneità best online casino e allo stesso tempo una speculazione costruttiva sui cambiamenti culturali che la stanno caratterizzando.

READ MORE