Post

ARCHITECTES, COWORKING, ESPACES EN RÉSEAUX

parametric design, architecture and art

/////////////////////

PHOTO CI-DESSUS: La Nave, espace de coworking à Madrid

/////////////////////

“SPACE MATTERS”

Space matters. It represents a prominent aspect of humanity’s existential nature – as the primordial basis of architecture and a basic prerequisite for our exploration of our world. Our entire lives are literally embedded in space. We are constantly surrounded, affected and shaped by it – whether consciously perceived or unconsciously experienced. Our spaces both reflect the values and power relationships in our societies and have the potential to alter them; spatial planning can be a powerful political actor.

Source: space-matters-symposium.com

///////////////////// 

Nous avons récemment abordé sur ce blog la question du télétravail et ses impacts sur la conception de la ville et de ses espaces. Aujourd’hui, des nombreuses tendances et événements récents nous amènent à penser que la notion de l’espace est – de nouveau? – au centre de notre societé. Je me réfère notamment à l’explosion du phénomène des espaces de coworking, mais aussi aux événements tels que le printemps arabe et le Mouvement des Indignés, dans lesquels les citoyens, organisés par les réseaux sociaux (espaces numériques),  se sont temporairement re-appropriés l’espace physique de la ville.

En effet, bien que l’évolution technologique semble transformer notre environnement en quelque chose de plus en plus intangible et éphémère, il se trouve que l’espace physique est toujours au centre de notre activité relationnelle et créative. Dans l’article “L’amour aux temps des nouvelles technologies” j’avais affirmé que cette dématérialisation progressive d’une grande partie de nos activités est loin d’annuler le rôle de notre environnement physique et de notre vie sensorielle. Steve Jobs exprime très bien cette idée dans la citation ci-dessous.

/////////////////////
SOURCE PRESENTATION: Eric van den broek from TedxParisUniversites
/////////////////////

+ LES ESPACES DU FUTUR
////////////////////////////////////////////
Related English content > here <

Il s’agit aujourd’hui de redéfinir l’espace de travail avec un nouveau modèle qui soit adapté aux nouvelles technologies et aux nouveaux besoins. Les architectes, travailleurs de la matière “espace”, devront être capable de répondre à ces nouvelles exigences et, d’autre coté, l’espace de l’agence d’architecture devra être capable d’évoluer pour pouvoir créer des nouvelles valeurs.

C’est principalement pour répondre à ces importantes interrogations que, pendant les 6 derniers mois, mes efforts ont été concentrés dans une recherche et une analyse de différentes initiatives qui avaient toutes entre elles un point commun: le fait de redonner à l’espace physique un rôle fondamental dans le domaine du travail et de la création. J’ai ainsi participé aux projets DREAMHAMAR [création d'une communauté autour d'un espace public], LAGUNA [projet de creative cohousing et coworking], et SEGNALA.TO [base de donnée pour relier les initiatives online aux espaces de la ville]. Également, j’ai pu connaître et tester les projets de MACAO [occupation créative d'une tour de bureaux abandonnés en Italie], OSTELLO BELLO [auberge innovant avec un espace événementiel et de coworking ouvert aux citoyens] ainsi que différentes initiatives de coworking en Espagne [LA NAVE et UTOPICUS à Madrid] et en France [LA CORDÉE à Lyon, LA CANTINE et MUTINERIE à Paris].

 /////////////////////
IMAGE CI-DESSUS: lagunas.in
/////////////////////

+ CO-TRAVAILLER
////////////////////////////////

Dans le cadre de notre réflexion sur le futur de l’espace de travail, le phénomène du coworking a beaucoup de choses à apporter. Les espaces de coworking sont des espaces partagés où des professionnels différents ( freelances, artistes, slashers, autoentrepreneurs), se retrouvent pour travailler ensemble afin de favoriser la rencontre, le partage de ressources, et de provoquer l’innovation et des projets collaboratifs. Pendant cette  recherche, le coworking Mutinerie a été une source d’inspiration et un terrain d’expérience importante pour son degré de perméabilité vers l’extérieur, pour sa philosophie open source et pour le caractère hybride du lieu qui mélange l’espace de travail, l’espace ludique et l’événementiel.

Je recommande vivement la TEDx TALK ci-dessous à tous ceux qui s’intéressent à l’espace comme dispositif pour la création. Dans cette conférence, Eric van den Broek, fondateur de Mutinerie, explique sa pensée en matière d’espace (il n’est pas architecte, et probablement en vertu de son régard d’entrepreneur  il réflechi très clairement aux exigences nouvelles des espaces de travail). D’après Eric on peut considérer que “le bureau tel que nous le connaissons est l’héritage d’un ancien monde”, un monde où les ouvriers devaient se déplacer tout les jours pour avoir accès à leurs moyens de productions (moyens qui ne leur appartenaient pas: les machines de la chaîne de montage) et pour pouvoir communiquer (soit collaborer, travailler ensemble).

+ “DEPASSER DES STADES DE CONFIANCE”
/////////////////////////////////////////////

Or, comment redéfinir le bureau et, en général, les espaces de travail dans un monde où, au moins pour la plupart de ceux qui lisent ce blog, notre moyen de production (notre ordinateur ou notre tablette) nous appartient et se déplace avec nous? Dans un tel système, notre production est fortement dissociée de l’espace dans lequel nous travaillons.

Et alors pourquoi un coworking? Pourquoi un espace de travail collaboratif? Eric répond à cette question en disant que nous avons tous besoin d’un lieu de rencontre puisque “il y a des stades de confiance que l’on ne peut pas dépasser dans le monde d’internet”. Cela peut paraître une faible explication – Qui serait prêt à payer pour “dépasser des stades de confiance”? – mais ça ne l’est pas: il faut en fait reconnaître qu’il n’existe pas aujourd’hui une technologie capable de remplacer l’espace physique comme dispositif de création. Notre monde devient de plus en plus complexe et nos besoins et nos attentes changent de manière tellement rapide qu’il est parfois difficile de les reconnaître ou de les comprendre. Dans ce sens, le coworking represente une réponse materiel à un besoin immatériel. Le cas de Twitter peut nous aider à comprendre ce point: dans un article, Clive Thomson remarquait en 2008 comment ce nouveau réseau social  aurait pu sembler absolument inutile lors qu’on l’expliquait sans l’avoir testé.

“Who really cares what I am doing, every hour of the day?” wondered Alex Beam, a Boston Globe columnist, in an essay about Twitter last month. “Even I don’t care.”

Source: nytimes.com

En revanche la diffusion massive de Twitter démontre aujourd’hui sa grande valeur en tant qu’outil de recherche, de communication et de création d’une communauté. Or, je crois qu’ un espace collaboratif fonctionne selon le même principe: son importance et sa signification contemporaine sont tellement nouvelles qu’il est plus facile de les comprendre par une expérience directe que par une explication. J’ai eu cette intuition quand, lors d’un repas avec Eric et Xavier de Mutinerie, Eric m’a confié:

Nous vivons dans un monde qui change très rapidement et cela peut nous faire peur.
Les gens ont besoin de sentir qu’il peuvent faire des choses.
C’est rassurant pour eux d’être entourés par une communauté avec qu’ils partagent des valeurs. Aussi, les jeunes professionnels sont rassuré par le fait que dans un coworking ils peuvent avoir un accès rapide à n’importe quel type de compétence.

En tant qu’agence d’architecture, Hugh Dutton Associés s’interroge alors sur le futur de l’espace de travail. Le bureau, l’atelier ou l’agence ne peuvent plus rester un simple lieu de production mais ils doivent favoriser la rencontre, le partage et la synergie. C’est à dire, l’espace physique et la notion de proximité prennent une connotation créative et de moins en moins fonctionnelle.

En tant que spécialistes dans les géométries complexes et la conception paramétrique, à Hugh Dutton Associés nous encourageons depuis des années la formation d’une communauté autour du domaine spécifique de l’agence, notamment à travers ce blog dont nous nous servons comme espace numérique d’échange et de débat. La question suivante définît la nouvelle frontière de notre démarche d’ouverture :

COMMENT REPRODUIRE CES DYNAMIQUES CRÉATIVES DANS L’ESPACE PHYSIQUE POUR MULTIPLIER L’EFFICACITÉ ET LA RICHESSE DE CETTE COMMUNAUTÉ?

/////////////////////
IMAGE CI-DESSUS: Bureaux de l’agence Hugh Dutton Associés
/////////////////////

+ “DES ESPACES ET DES IDEES”
//////////////////////////////////////////

Nous laissons cette question ouverte car, pour l’instant, nous sommes toujours à la recherche d’une réponse.
Si ce sujet vous intéresse, je vous conseille la lecture de “Des Espaces et des Idées” et de “Evoluer en Terre Inconnue” de William, qui donne le rythme de la production culturelle de Mutinerie à travers le blog.

Nous signalons aussi Le Coworking Weekend (Paris, 14-16 septembre 2012), organisé par un collectif de porteurs du coworking en France ayant le but d’offrir trois jours de rencontres et de travail à la communauté francophone, pour développer et accélérer des projets d’intérêt commun. Le Coworking Weekend prendra la forme d’ateliers de prototypage de projets en journée et de moments plus festifs en soirée.
Nous sommes déjà inscrits dans la liste des participants.

Pour vous inscrire, c’est ici.

/////////////////////
Encore merci à Eric et Xavier pour le temps consacré à ma recherche et bon courage à eux pour le succès de Mutinerie, leur projet qui est aussi, quelques parts, celui de nous tous co-coworkers.

No comments
Submit comment
*
*