Post

johann le guillerm: la motte

parametric design, architecture and art

Depuis 2001, johann Le Guillerm tourne autour du point, cet élément minimal originel qu”il a mis en volume et en mouvement pour en faire le touret, à sa maniere, theoriser au sens grec (observer) rien moins que la globalité du monde.

27201_335884118701_169632603701_3596072_2872983_n.jpg

Au long de cheminements labyrinthiques, avec les formes de classement que la science utilise, il deploie ses connaissances, nées d”experiences intuitives qui mettent à mal nos consciences cartesiennes. Car peu lui importe la verité des hypotheses, ce qui compte, c”est qu”elles operent sur le desordre du monde pour deceler d”autres agencements, un nouvel ordre, poetique celui là. L”artiste affirme ” je tente d”etablir un ordre dans le chaos du monde, d”ordonner le paysage, cela m”aide à visualiser l”espace, même si je sais que ce paysage est faux”.

Dans ces chantiers, en piste ou en laboratoire, il entend montrer le cheminement des surfaces, des spheres… pour cela il experimente, traque ce qui fait raisonnement, crée ses propres “outils” et selon une logique toute personnelle, les façonne à sa cause pour en montrer d”inédites propriétées.

Anne Quentin journaliste et auteur

Voici le lien du mode d”emploi sur l”expo attraction: mode d”emploi.

En deux ans, il a approfondi sa connaissance dans le sens d’une théorisation progressive de sa pratique.
Sa recherche procède de l”entrelacs de trois questions :

  • Quand y a-t-il équilibre ?
  • Quand y a-t-il métamorphose ?
  • Comment la notion de point de vue perturbe-t-elle les notions d”équilibre et de forme ?

Son approche sensible de ces trois questions a pour but de s”approprier un savoir externe à l”art pour le traduire artistiquement.

Voici plusieurs oeuvres qui parle de geometrie:

23617_310612813701_169632603701_3506722_4975107_n.jpg

24154_326387058701_169632603701_3564736_7846605_n.jpg

27201_335885378701_169632603701_3596078_1354700_n.jpg

j” ai decidé de vous parler de l”oeuvre qui m”a le plus marqué autant d”un point de vue phénoménologie que  des moyens formels et technologiques.

L”un des enjeux d’ATTRACTION est dans le dépassement de deux frontières. Celle qui oppose art et science et celle qui sépare le sensible et le rationnel. Un désir de connaissance et de poétisation du monde.

La Motte-prototype_1.jpg

La Motte est issue de la famille des Circumambulatoires.

Les Circumambulatoires sont des circuits évolutifs autour d’un noyau, sorte de mouvement chaotique en perpétuelle mutation.
Leurs formations se réalisent à partir de deux volumes sphériques identiques, l’un chaud, l’autre froid .
Ils s’attirent, se rencontrent et se découvrent. Ils se découvrent par contact en parcourant la totalité de leur surface jusqu’à revenir à leur point de rencontre. Ils créent ainsi une boucle qui devient mémoire de circulation. La répétition de cette mémoire de chemin les façonne et les déforme. Ils prennent alors l’aspect d’engrenages lisses complémentaires.
A force de répétitions, la masse chaude se refroidie et la masse froide se réchauffe, l’une devient concave et l’autre convexe.
boyau arete

Les mutations de la famille des circumambulatoires sont provoquées par l’intervention de virus sur les arêtes. (virus : scission, division, courbure, jonction, excroissance, etc… de la ligne).
G E O M E T R I E

GEOMETRIE

Repérage du positionnement des arêtes et du boyau sur une sphère.

.

.

.

FA M I L L E D E S C I R C U M A M B U L ATO I R E S

FAMILLE  DES  CIRCUMAMBULATOIRES

Sculptures des formes. C’est une des manières les plus simples de faire le tour d’un ensemble.
Chaque graphe symbolise un déployé des arêtes (frontière des circulations) sur un plan 2D. Ils sont utilisés comme repères best online casino graphiques identitaires. Le plan de mutation des virus est aussi une nomenclature qui les situe dans un réseau de mutation.

.

P L A N D E M U TAT I O N D E S V I R U SPLAN  DE MUTATION  DES  VIRUS
Chaque graphe symbolise un déployé des arêtes (frontière des circulations) sur un plan 2D. Ils
sont utilisés comme repères graphiques identitaires. Le plan de mutation des virus est aussi une
nomenclature qui les situe dans un réseau de mutation.

.

.

.

.

CHEMINS  DE CIRCUMAMBULATOIRES

Si l’on fait rouler une circumambulatoire sur un plan en 2D, on obtient un cheminement dessiné par ses arêtes qui correspond à l’occupation du labyrinthe sur une sphère. Ce cheminement est continu puisque le labyrinthe est cyclique. Chaque chemin, ci-contre, est celui du centre de gravité se situant au milieu de ceux dessinés par les arêtes. Chaque chemin, ci-contre, est celui du centre de gravité se situant au milieu de ceux dessinés par les arêtes.
Chaque étape de mutation peut être soumise à une variation de cheminement induite par la dimension et le positionnement des arêtes sur le volume.
Trois des quatre formes sont issues du même type de labyrinthe (identité) ce n’est que l’agencement de leurs arêtes qui fait varier leur forme et leur cheminement.
La quatrième (Motte boyau) ne peut avoir qu’une exploitation partielle de la forme, sur l’une ou l’autre de ses faces, ces empreintes sont les frontières du labyrinthe et font apparaître les caractéristiques de l’identité graphique que l’on retrouve sur le plan de mutation.

PROTOCOLE DE CONSTRUCTION DE LA MOTTE:

Construction d’un circuit évolutif occupant un territoire sphérique par un chemin d‘une largeur constante
avec un recouvrement optimal,constitué de cônes de roulement tangent à une sphère (stabilité du centre de
gravité) dont la trajectoire décrit un motif giratoire ternaire constitué de trois volutes.
MODÉLISATION NUMÉRIQUE DE LA FORME:
- Principe:

  • Obtenir une forme idéale dont le centre de gravité reste dans un plan parallèle au sol (pas de variation d’altitude) et qui en 3 rotations, revient à son point de départ.
  • Tenir compte des contraintes esthétiques.

ÉTUDE DE LA CONCEPTION DE LA STRUCTURE
- Principe :

  • Concevoir une forme tournant sur elle même et pouvant être en rotation pendant 6 mois Etudes du choix des matériaux, procédés d’obtention des formes de la sculpture, étude des contraintes mécaniques et résistances des matériaux…
  • Du système d’immobilisation de la Motte
  • De la nature de la piste sur laquelle tournera la Motte
  • Des contraintes extérieures (intempéries, lieu d’exposition….)
  • Du plan de construction de la Motte (Montage et démontage, transport)
  • De la sécurité de l’accueil du public.

Première phase d’étude de la structure

Première phase d’étude de la structure

structure

ÉTUDE SUR LA CONCEPTION ET RÉALISATION DU MANTEAU VÉGÉTAL
Principe:

  • Concevoir un tapis végétal permettant la croissance des plantes pendant une période de 6 mois minimum, tenant compte de l’érosion due à la rotation, de l’arrosage et des apports nutritifs

Etudes:

  • Conception de coques positionnables sur la Motte ou coque intégrée à la structure (choix à faire) en tenant compte des contraintes de poids, de résistance aux efforts due à la rotation.
  • Sélection des végétaux et suivi horticole

SYSTÈME DE MOTORISATION
Principe:

  • la Motte doit avancer selon sa trajectoire, de manière lente et le moins chaotique possible, à la vitesse de 1 à 5 m/mn

Etudes:

  • Système de motorisation par transfert de masse : soit avec un “petit train”, soit tout autre système
  • (électromagnétique …)
  • robotisation du mécanisme (système piloté par ordinateur)
hydraulique
Aujourd”hui la motte est un prototype  de 2 m50 de diamaitre et avance grace à un systeme de pompe Motorisation hydraulique avec un système de réservoir

SOURCES D’ÉNERGIE POSSIBLE

  • Principe: la Motte doit avoir une autonomie de 20H minimum
  • Etude: choix du mode de stockage (accumulateurs, piles à combustible…)

http://www.diderot.org/download.do?fileId=358

No comments
Submit comment
*
*